BENTLEY 100 YEARS @ Autoworld

Du 4 mai au 16 juin 2019
AUTOWORLD BRUSSELS 


In the Spotlight

BENTLEY 100 YEARS

 Les anniversaires des marques automobiles se suivent et, pour Autoworld, c’est toujours une belle opportunité de mettre en lumière les plus beaux modèles qui racontent leur histoire.
 
C’est au tour de la majestueuse marque anglaise Bentley de recevoir les honneurs du musée pour son centenaire.
 Plus d’une quinzaine de voitures historiques et quelques Bentley modernes prendront place en mai et juin dans les trois zones d’expositions temporaires au cœur du musée : des voitures emblématiques d’avant-guerre dont une 4,5 Litres « Blower », une 3 Litres Speed Model et une Berline 8 Litres.  Pour les illustrer les modèles d’après-guerre, un podium présentera quelques coupés et cabriolets, une berline S1, une Mulsanne ainsi que, grâce au support de Bentley Belgium, quelques modèles récents tels que le SUV Bentaygaet la toute nouvelle GTC.
 
Pour compléter l’ensemble, des miniatures seront également exposées dans les vitrines. 
BENTLEY EN QUELQUES MOTS
 Walter Owen Bentley voulait concevoir «une voiture rapide, une bonne voiture, la meil­leure dans sa catégorie ». C’est avec cet objectif qu’il crée, en 1919, la marque au « Flying B ».
Dès ses débuts, la Bentley connaît un grand succès et la demande dépasse vite les possibilités de production. L’auréole de prestige qui entourèrent les pilotes de la marque, les Bentley Boys, créa la légende, comme ce sera le cas plus tard avec Bugatti, Alfa Romeo et Ferrari. Les 3 Litres furent victorieuses au Mans en 1924 et 1927 ; le succès fut également au rendez-vous en 1928 avec la 4.5 Litres, ainsi qu’en 1929 et 1930.  Ettore Bugatti, constructeur concurrent la qualifia de « camion le plus rapide au monde ». En manque chronique de fonds, la société fut reprise en 1931 par son plus grand concurrent Rolls Royce. Ce fut la période des Derby Bentley, parce qu’elles étaient produites dans les usines Rolls Royce de Derby. La Mark VI fut le premier modèle d’après-guerre produit dans les nouvelles usines de Crewe. Les Bentleys de cette époque peuvent être considérées comme des versions plus sportives des Rolls. Depuis la reprise par le Groupe Volkswagen en 1998, la marque c’est taillé une image sportive haut-de-gamme, notamment avec la GTC.   
A noter que Bentley s’est à nouveau imposé au Mans en 2003.
  
INFO PRATIQUES
 Autoworld Museum Brussels
Parc du Cinquantenaire 11, 1000 Bruxelles
Metro Merode

Heures d’ouverture :
Ouvert tous les jours 7/7 de 10h à 18h

Prix d’entrée au musée :
Adultes : 12 €
Seniors : 10 €
Etudiants : 9 €
Enfants 6-12 ans : 5 €

Infos visiteurs : 
www.autoworld.be ou +32 2 736 41 65

Service de presse : 
Patricia Raes
p.raes@autoworld.be
+32 476 34 42 04

Van 4 mei tot16 juni 2019
AUTOWORLD BRUSSELS


In the Spotlight

BENTLEY 100 YEARS
 Het merk Bentley mag dit jaar 100 kaarsjes uitblazen, de gelegenheid bij uitstek om in Autoworld enkele uitzonderlijke modellen aan u voor te stellen.
 
Een vijftiental wagens, zowel historische als moderne Bentleys, nemen tijdens de periode mei-juni plaats op de 3 expo podia van het museum. 
 Op een eerste podium presenteren we enkele voor-oorlogse Bentley’s: een 4,5 liter ‘Blower’, een 3 liter Speed Model en een 8 liter Berline.
Voor de naoorlogse voertuigen stellen we u graag enkele coupé’s en cabriolets voor en ook een S1 berline en een Mulsanne.
Op het derde podium stellen we enkele Bentley’s uit het huidige gamma aan u voor : onder meer de SUV Bentayga en de gloednieuwe GTC zullen tentoongesteld worden mede dankzij de steun van Bentley Belgium.
 
Deze tentoonstelling wordt bovendien aangevuld met een collectie schaalmodellen.
  
BENTLEY IN HET KORT
 “Ontwerp een snelle auto, een goede auto, de beste in zijn klasse.” Die woorden heeft Walter Owen Bentley eindeloos herhaald, voor hij in 1919 het merk met de ‘Flying B’ in het leven riep.
Van in het begin waren de Bentley’s erg succesvol, met een vraag die de productiecapaciteit ruim overtrof. Het aureool van prestige dat de piloten van het merk – de Bentley Boys – omringde, straalde af op het merk, dat zo een mythisch imago verwierf, zoals we dat later  ook zouden zien bij Bugatti, Alfa Romeo of Ferrari. De 3 liter behaalde overwinningen in Le Mans in 1924 en 1927, en in 1928, 1929 en 1930 was het aan de 4.5 l om het succes te verlengen. Volgens concurrent Ettore Bugatti was dit “de snelste vrachtwagen ter wereld”. In 1931 werd de onderneming, die kampte met een chronisch kapitaaltekort, overgenomen door aartsrivaal Rolls Royce. Het is de periode van de Derby Bentley’s, zo genoemd omdat ze werden gebouwd in de Rolls fabriek van Derby. De Mark VI werd het eerste naoorlogse model, dat werd gebouwd in de nieuwe fabriek van Crewe. De Bentley’s uit die periode kunnen worden beschouwd als sportievere versies van de Rolls. Sinds de overname door de Volkswagen Groep in 1998, groeide het merk uit tot een klassevol en sportief automerk, ondermeer dank zij de succesvolle GTC. 
Ook in 2003 toonde het Britse merk zich superieur in La Sarthe. 
PRAKTISCHE INFO
 Autoworld Museum Brussels
Jubelpark 11, 1000 Brussel
Metro Merode

Openingsuren:
Elke dag open 7/7 van 10u tot 18u

Toegangsprijzen :
Volwassenen : 12 €
Senioren : 10 €
Studenten : 9 €
Kinderen 6-12 jaar : 5 €

Info bezoekers : 
www.autoworld.be of +32 2 736 41 65

Persdienst : 
Patricia Raes
p.raes@autoworld.be
+32 476 34 42 04

FOTO’S pragstorage PHOTOS

BUILDING the airbus a400 m @ sEVILLA (SPAIN)

De A400M: het veelzijdige transportvliegtuig voor de 21ste eeuw
Januari 2019 – De A400M, het meest veelzijdige transporttoestel dat op dit ogenblik op de markt verkrijgbaar is, beantwoordt aan de meest uiteenlopende behoeften van luchtmachten wereldwijd en andere organisaties van de 21ste eeuw. Dit vliegtuig, dat uitgerust is met vier Europrop International (EPI) TP400-turboprop-motoren, is in staat drie zeer verschillende opdrachten uit te voeren: naast tactische en strategische missies, kan het toestel ook dienst doen als tanktoestel. Het voldoet aan de diverse eisen inzake militaire en humanitaire missies wereldwijd.
De A400M werd gelanceerd in 2003 als antwoord op de gezamenlijke behoeften van zeven landen binnen het OCCAR-verband* (België, Frankrijk, Duitsland, Luxemburg, Spanje, Turkije en het Verenigd Koninkrijk; in 2005 trad ook Maleisië toe tot het programma). Dit is een van de redenen waarom de A400M zo veelzijdig is. De allereerste vlucht vond plaats op 11 december 2009. Het eerste exemplaar werd geleverd aan de Franse luchtmacht op 1 augustus 2013.
Een breed gamma aan transportmissies
De A400M kan missies uitvoeren waarvoor voorheen twee of meer verschillende vliegtuigen nodig waren en die zelfs toen nog niet de ideale oplossing boden. De rompbreedte van 5,64 meter is gelijk aan die van een Airbus A330. In de vrachtruimte, die 4 meter breed is, bijna vier meter hoog en 17,7 meter lang, kunnen meerdere buitenmaatse vrachten vervoerd worden, zoals bijvoorbeeld een NH90-helicopter, een CH-47 Chinook of twee Stryker-pantserinfanterievoertuigen (ICV) van 17 ton elk. In de A400M past zelfs een 25-tons oplegger met een 6 meter lange container, een reddingsboot of grote hefwerktuigen zoals een graafmachine of mobiele kranen voor reddingsmissies na een natuurramp.
De A400M is het enige transporttoestel dat dergelijke grote vrachten direct ter plaatse kan brengen. Het vliegtuig kan namelijk landen en opstijgen op zowel korte, zachte als onverharde landingsbanen die voldoen aan de CBR4-standaard. Het 12-wielig hoofdlandingsgestel werd speciaal ontworpen voor landingen op een rotsachtige, stenen of zanderige ondergrond. De schok bij de landing wordt efficiënt opgevangen door de structuur van het toestel. Het risico op schade door vreemde voorwerpen is minimaal. Hierdoor kan bijvoorbeeld humanitaire hulp met de A400M heel snel ter plaatse worden gebracht.
Het uitgekiende ontwerp van de A400M zorgt ervoor dat de vracht snel en volledig autonoom kan gelost en geladen worden zonder dat speciaal grondafhandlingsmaterieel nodig is. Het vliegtuig is uitgerust met een lier met een trekkracht van 32 ton en een optionele kraan van 5 ton. De cargoruimte wordt bediend door slechts één loadmaster, die aan het computergestuurd werkstation via een database de ladingen vooraf kan inplannen. Door de tijd aan de grond tot een minimum te beperken, is de A400M ook minder kwetsbaar voor vijandige acties.
Dankzij de lage snelheid-eigenschappen van de A400M is het toestel uitermate geschikt voor het droppen van goederen op lage hoogte. De A400M voldoet aan de tactische

  • OCCAR: Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement / Gezamenlijke Organisatie voor Samenwerking op het gebied van Defensiematerieel)
    transportbehoeften omdat het in alle omstandigheden zeer snel en adequaat kan reageren.
    Veelzijdigheid voor andere missies
    De A400M kan dankzij de toepassing van nieuwe technologieën over een afstand tot 8.700 km (4.700 nm) vliegen, op een kruishoogte tot 37.000 voet, aan een snelheid tot Mach 0.72 (d.i. vergelijkbaar met die van een cargotoestel met straalmotoren). De A400M is dus in staat om ook strategische en logistieke missies uit te voeren.
    In crisissituaties kan sneller gereageerd worden omdat het toestel aan een hogere snelheid en op grotere hoogten kan vliegen. Er kunnen ook grotere afstanden worden afgelegd met één enkele crew-dagprestatie. De A400M is daarom veel efficiënter dan zijn voorgangers. Bovendien zorgt het vermogen om op grotere hoogten te vliegen ervoor dat het toestel boven turbulenties vliegt, waardoor bemanning en passagiers minder vermoeid op de bestemming aankomen.
    De fly-by-wire-bediening en de bijhorende bescherming van de flight envelope maken de taak van de bemanning heel wat eenvoudiger. De piloot krijgt met één beweging van de controlestick een optimale respons van het vliegtuig (bv. tijdens een ontsnappingsmanoeuvre, zonder risico op een ‘stall’ of overbelasting van de structuur van het toestel).
    De A400M is ook een ideaal tankvliegtuig om straaljagers en andere grote vliegtuigen bij te tanken aan snelheden en hoogten die zelfs geschikt zijn voor gevechtsvliegtuigen. Er kan getankt worden via twee fuelkoppelingen onderaan de vleugels of via een bijtankeenheid onderaan de romp. Dankzij de ingebouwde bijtankfunctie kan de A400M als tankvliegtuig worden geconfigureerd. Het toestel kan gemakkelijk worden aangepast aan snel veranderende situaties en, indien nodig, zeer diverse missies uitvoeren. Het aanpassingsvermogen van de A400M, die zelf ook in volle vlucht kan worden bijgetankt, is uniek.
    De A400M is bijzonder geschikt voor luchtlandingsoperaties op hoge en lage hoogten (zowel sprongen van Special Forces op 40.000 voet als cargodrops op een hoogte van amper 15 voet). De A400M kan 116 volledig uitgeruste para’s vervoeren, die met twee tegelijk vanop de cargolaadklep of door de zijdeuren kunnen springen. Deze simultane sprongcapaciteit vloeit voort uit de aerodynamische kenmerken van het vliegtuig. Bijgevolg landen de teams dichter bij elkaar en zijn ze sneller operationeel.
    Hoog overlevingsvermogen en betrouwbaarheid
    De A400M werd speciaal ontworpen met het oog op een lage detecteerbaarheid, lage kwetsbaarheid en een hoog overlevingsvermogen, waardoor het een uitstekende zelfbescherming heeft. Dankzij schone motoren, minimale infrarood-emissies, uiterst gevoelige fly-by-wire controlesystemen, vier onafhankelijke besturingscomputers, schadebestendige bedieningselementen en uitgebreide optionele verdedigingsmiddelen en cockpitbepantsering is de A400M moeilijk te detecteren, moeilijk te raken en moeilijk neer te halen.
    De operationele betrouwbaarheidsgraad van de A400M is zeer hoog. Over een periode van 12 jaar is dit transportvliegtuig tijdens de geplande onderhoudsbeurten amper 84 dagen immobiel. Door gebruik te maken van beproefde Airbus-ontwerpconcepten en -technieken, heeft de A400M een hoge componentenbetrouwbaarheid en grote inzetbaarheid.
    In het algemeen kan de A400M het werk aan van drie vliegtuigen. Omdat het vliegtuig groter is, kan het meer vracht vervoeren met minder vluchten. Omdat het sneller is, kan het langere afstanden en missies vliegen. Kortom, met minder toestellen kan meer gedaan worden, waardoor de investerings- en kostenefficiëntie optimaal zijn.
    Media contacts
    Jose Gascó +34 692 870 224 jose.gasco@airbus.com

L’A400M : l’avion de transport polyvalent du 21e siècle
Janvier 2019 – L’A400M, l’avion de transport le plus polyvalent actuellement disponible sur le marché, répond parfaitement aux besoins les plus divers des forces aériennes du monde entier, ainsi que d’autres organisations du 21e siècle. Il est en mesure d’effectuer des missions très différentes, notamment des missions tactiques et stratégiques directement sur le lieu d’intervention ainsi que des missions de ravitaillement en vol. Doté de quatre turbopropulseurs contrarotatifs entièrement nouveaux de type TP 400 produits spécifiquement pour l’A400M par le consortium Europrop International (EPI), il offre une très large enveloppe de vol aussi bien en termes de vitesse que d’altitude. Il est l’avion de transport idéal pour satisfaire aux exigences diverses des pays du monde entier dans le contexte des missions militaires, humanitaires et autres missions d’intérêt général.
L’A400M a été lancé en 2003 pour répondre aux besoins combinés de sept nations européennes regroupées au sein de l’OCCAR (Belgique, France, Allemagne, Luxembourg, Espagne, Turquie et Royaume-Uni), la Malaisie ayant rejoint le programme en 2005, ce qui explique l’extrême polyvalence de l’avion, qui a effectué son premier vol le 11 décembre 2009. Le premier A400M a été livré à l’armée de l’Air française le 1er août 2013.
Un large éventail de missions de transport
L’A400M peut exécuter à lui seul des missions qui, jusqu’à présent, requéraient le déploiement d’au moins deux types d’avions différents sans pour autant fournir de solution véritablement adéquate. La largeur externe de son fuselage (5,64 mètres) est similaire à celle des gros-porteurs A330/A340. Les dimensions de sa soute, de quatre mètres de large et quatre mètres de haut, et d’une longueur de presque 18 mètres, lui permettent de transporter de nombreuses charges aux dimensions hors normes, telles qu’un hélicoptère NH90 ou CH47 Chinook, ou deux véhicules de transport d’infanterie (ICV) Stryker à usage militaire de 17 tonnes chacun. Il peut également emporter un véhicule semi-remorque de 25 tonnes transportant un conteneur de six mètres, ou bien un canot de sauvetage, ou des équipements de levage de grande capacité tels que les pelleteuses ou grues mobiles nécessaires aux missions de secours sur les lieux d’une catastrophe naturelle.
De plus, ses performances uniques à l’atterrissage font de l’A400M le seul avion de transport capable de délivrer ces matériels directement sur le lieu d’intervention. Équipé d’un train d’atterrissage principal à 12 roues conçu pour opérer sur des pistes non préparées, rocailleuses ou sableuses, d’un système d’amortisseurs d’impact efficace dans la structure aéronautique, et doté d’une meilleure résistance aux dommages causés par des objets étrangers, l’A400M est en mesure d’atterrir et de décoller à partir de tout type de piste, y compris les pistes courtes, meubles et non aménagées répondant au standard CBR4. Ces caractéristiques lui permettent notamment d’assurer l’arrivée à destination de l’aide humanitaire avec l’urgence requise suite à une catastrophe.
Page 2 of 3
Au sol, l’A400M est conçu pour permettre des chargements et déchargements extrêmement rapides, sans avoir recours à des équipements de servitude au sol. Équipé d’un treuil motorisé de 32 tonnes et d’une grue de 5 tonnes en option, la manipulation du chargement ou déchargement est réalisée par un seul opérateur à partir d’un poste de travail informatisé, depuis lequel il peut planifier les chargements à partir d’une base de données. Le temps de rotation au sol de l’A400M s’en trouve donc considérablement réduit, ce qui diminue sa vulnérabilité face à une action hostile.
Par ailleurs, capable d’opérer à vitesse réduite, l’A400M est l’avion idéal pour larguer du ravitaillement à une basse altitude. Prêt à réagir rapidement et directement face à n’importe quel imprévu, il répond de ce fait parfaitement aux besoins en matière de transport tactique.
Une polyvalence permettant d’exécuter d’autres types de missions
Grâce à sa nouvelle technologie, l’A400M peut couvrir des distances allant jusqu’à 4 700 nm/8 700 km, et voler à une altitude de croisière de 11 300 mètres/37 000 pieds et une vitesse pouvant atteindre Mach 0,72, très proche de celle d’un avion à réaction. Il est donc apte à effectuer des missions stratégiques et logistiques.
Sa capacité à voler plus rapidement et à plus haute altitude permet de réduire les délais d’intervention en situations de crise. Capable de franchir de plus grandes distances au cours de la durée de travail d’un équipage sans relève, il est bien plus efficace que ses prédécesseurs. En outre, sa capacité à voler à de plus hautes altitudes lui permet de survoler les turbulences, ce qui minimise la fatigue de l’équipage et du personnel transportés.
Ses commandes de vol électriques et son système de protection de l’enveloppe de vol facilitent la tâche de l’équipage et permettent surtout au pilote, avec un simple mouvement du manche de contrôle, d’obtenir la réponse optimale de l’appareil, par exemple en cas de manoeuvre d’évacuation, sans risque de décrochage ou de surcharge de la structure de l’avion.
Capable de voler rapidement à haute altitude, l’A400M est aussi le ravitailleur en vol idéal pour les avions de chasse et autres gros-porteurs : il peut ravitailler à des vitesses et à des altitudes adaptées aux avions militaires équipées de perches. Le ravitaillement peut être effectué grâce à deux nacelles sous voilure ou à une unité centrale de ravitaillement installée dans le fuselage. Grâce à son équipement intégré, il peut être très rapidement converti en avion ravitailleur. Très facilement adaptable aux besoins les plus divers des différents théâtres d’opérations, il est susceptible d’effectuer des missions très variées, en fonction des circonstances. L’A400M, qui peut lui-même être ravitaillé en vol, est le seul appareil à offrir un tel niveau d’adaptabilité.
L’A400M a été spécialement conçu pour le largage de parachutistes, à hautes comme à faibles altitudes (de 12 000 mètres/40 000 pieds pour les opérations des forces spéciales à environ quatre mètres/15 pieds pour le largage de chargements à basse altitude). Il peut transporter 116 parachutistes entièrement équipés, susceptibles de sauter deux par deux depuis la rampe ou les portes latérales de saut. Le largage simultané résultant des caractéristiques aérodynamiques de l’appareil permet aux équipes d’arriver au sol plus regroupées et par conséquent d’être opérationnelles en un temps réduit.
Page 3 of 3
Des niveaux de survivabilité et de fiabilité élevés
Enfin, de par sa conception même, l’A400M bénéficie d’une faible vulnérabilité, d’une faible détectabilité et d’un haut niveau de survivabilité qui lui garantissent une excellente autoprotection. Avec des moteurs propres et une émission minime d’infrarouges, un système de commandes de vol électriques très sensibles, quatre ordinateurs de contrôle indépendants, des contrôles tolérants aux dégâts, ainsi qu’un système de protection défensive complète et un cockpit blindé en option, l’A400M est difficile à identifier, difficile à abattre et difficile à éliminer.
Même lors des phases d’arrêts au sol, l’A400M s’avère être l’un des avions de transport les plus robustes jamais conçus. Il ne requiert que 84 jours d’immobilisation sur 12 ans pour la maintenance périodique. Bénéficiant des concepts et moyens qui ont fait leurs preuves dans la conception des avions commerciaux d’Airbus, sa disponibilité résulte de l’utilisation de composants très fiables.
En définitive, l’A400M multirôle peut assurer à lui seul la fonction de trois types d’avions distincts, offrant toujours des services plus complets avec des moyens réduits. Plus grand, il peut transporter plus de charge utile en moins de vols. Plus rapide, il peut exécuter davantage de missions sur de plus grandes distances dans le même temps. En résumé, grâce à l’A400M, tout en ayant moins d’appareils dans sa flotte, l’opérateur peut effectuer plus de missions, avec une bien meilleure productivité et un meilleur retour sur investissement.
Media contacts
Jose Gascó +34 692 870 224 jose.gasco@airbus.com

On the field :

En bref, de la conception à la réalisation du premier Airbus A400m est un véritable gouffre financier ! de 20 milliard d’€, nous en sommes à … 30 milliard. Les instances nous disent :” Mais il ne faut pas juger sur cet angle car c’est le prix à payer pour obtenir un “bon” avion militaire européen …”.
Bien sûr, l’établissement d’un cahier des charges de synthèse de tous les cahiers de charges nationaux a pompé du temps. De plus, la modularité des modules à construire ne fût pas simple puisse que tous les pays participants se partagent le gâteau.
Ainsi, l’Allemagne produit le cockpit, la France le fuselage et l’empennage. Des sous-composants sont également fabriqués par la Belgique (Sonaca) etc.
Il faut 24 mois pour la construction d’un A400m.
La Belgique sera (enfin …) livrée de son premier exemplaire en mai 2020 (8 commandes étalées jusqu’en … 2025) ainsi que le Luxembourg (1 avion).
Un simulateur est acheté (+/- 100 millions d’€) et sera installé à Melsbroek ; Les premiers pilotes s’entraîneront à Seville.
Tous les composants finaux sont assemblés à Seville et ces derniers sont acheminés par un avion spécialement construit le “Beluga” venant de Toulouse.
Donc et après de nombreux retards et rallonges budgétaires, notre exemplaire (n° 106) verra enfin le jour.
Ainsi, les C-130 pourront petit à petit disparaître.
Michel Block


Referenties – Références

Sur Wikipédia

L’Airbus A400M, programme européen emblématique, frappé de retards et de surcoûts

Airbus A400M. L’histoire d’une catastrophe industrielle – Ouest-France

Multimédia

PANORAMAS

Foto’s PRAGSTORAGE Photos

Album spécial AIRBUS SEVILLE A400m Belgique-Luxembourg

PORSCHE DAYS @ Francorchamps 2019

Avec plus de 350 pilotes (et 600 passagers) en piste lors des SERIES du week-end, l’édition 2019 des Porsche Club Francorchamps Days with Remeha affiche :plus de 4.800 heures de roulage,soit plus de 12.000 tours du plus beau circuit du monde !Et le tout sans le moindre incident.
Les #PCFD19, ce sont aussi :20 exposants dans le COMMERCIAL VILLAGEprès de 110 équipages au RALLYet plus de 150 participants à la FAMILY RUN du samedi,plus de 180 gourmets au BBQ du samedi soir,plus de 550 Porsche (et 1500 occupants) pendant la PARADE du dimanche.Ces chiffres étourdissants (un peu comme la météo du samedi…) augurent d’une 20e édition hors norme, que nous vous préparons déjà.

À très vite, même endroit, mêmes mœurs !
 
Hugues VANDERBECKEN
Philippe CORNELIS
Philippe HUBIN
François BELMANS
Pierre-Yves MARECHAL
Olivier REIMANN
Philippe THISSEN
Le CA du Porsche Club Francorchamps

Magali VERSYCK
Backoffice Porsche Club Francorchamps Days

Sans oublier les dizaines de bénévoles,
nos filles, nos fils, nos compagnes et compagnons…
qui se sont relayés tout le week-end,
au service des #PCFD19.

Met meer dan 350 piloten (en 600 passagiers) op de piste tijdens de SERIES van het week-end, kan de editie 2019 van de Porsche Club Francorchamps Days with Remeha volgende cijfers bevestigen :Meer dan 4.800 rij-uren,Maw meer dan 12.000 ronden op het mooiste circuit van de wereld !En dat alles zonder incidenten.
De #PCFD19, betekenen ook :20 standhouders in de COMMERCIAL VILLAGEMeer dan 110 RALLY-teamsMeer dan 150 deelnemers aan de FAMILY RUN op zaterdag,Meer dan 180 gourmets tijdens de BBQ van zaterdag avondMeer dan 550 Porsche (en 1500 inzittenden) tijdens de PARADE op zondag.Deze verbluffende cijfers (een beetje zoals het weer op zaterdag…) aan de vooravond van een 20ste editie van het hoogste kaliber, waar we nu al mee bezig zijn.

Tot weldra, op dezelfde plek met dezelfde stemming !

FOTO’S PRAGSTORAGE PHOTOS

Display demo Acceptance 2019

PRÉSENTATION DU BEAUVECHAIN AIR BASE DAY – NOUVELLES ÉQUIPES DE DÉMONSTRATION POUR LA FORCE AÉRIENNE

Ce jeudi 04 avril 2019, la Composante Air de la Défense présentera ses équipes de démonstration sur la base aérienne de Beauvechain. En marge de cette présentation, la Défense organise une conférence de presse annonçant le ‘Beauvechain Air Base Day’ (BAB-Day) . Le but de cet événement est de montrer les différentes unités et avions de notre Composante Air belge en mettant l’accent sur la base aérienne de Beauvechain.

En outre, nous aurons également le survol du drapeau national par un hélicoptère NH90, comme prévu le 21 juillet prochain. En 2019, la Composante Air montrera ses capacités à un large public lors de shows aériens acrobatiques spectaculaires.

Trois équipes représenteront nos couleurs nationales lors de shows aériens en Belgique et à l’étranger. Nos équipes en 2019 L’équipe du solo display F-16, avec le commandant-pilote Stefan Darte “Vador” en tant que pilote, démontrera en tant qu’ambassadeur pour la Composante Air belge, la manœuvrabilité et la puissance du F-16 MLU à travers toute l’Europe.

Les Red Devils, une équipe composée de quatre Marchetti SF-260, fournira un bel échantillon d’acrobaties aériennes. La vitesse d’évolution est ici inférieure à celle du F-16 mais elle est entièrement compensée par les impressionnantes manœuvres en formations.

Les pilotes d’hélicoptère de l’équipe A109 régaleront le public avec leurs manœuvres aériennes également impressionnantes. La sécurité aérienne est primordiale pour la Composante Air. Lors de cet événement presse, les équipes de démonstration effectueront également leur « acceptance flights » supervisés par la Direction de la Sécurité Aérienne, le Commandant des opérations aériennes et le Commandant de la Composante Air.

Durant ces « Acceptance Flights », qui sont composés d’une partie théorique et d’une partie pratique, les autorités de tutelle vérifient consciencieusement que toutes les directives civiles et militaires en matière d’altitude et de vitesse sont respectées scrupuleusement.


VOORSTELLING VAN DE BEAUVECHAIN AIR BASE DAY – NIEUWE DEMONSTRATIETEAMS VOOR DE LUCHTMACHT

De Luchtcomponent presenteert op donderdag 04 april 2019 haar demonstratieteams op de luchtmachtbasis te Beauvechain. In de marge van deze voorstelling organiseert Defensie een persconferentie ter aankondiging van de ‘Beauvechain Air Base Day’ (BAB-day) .
Het doel van de BAB-Day is om de verschillende eenheden van de basis en de toestellen van onze Belgische Luchtmacht, met nadruk op de toestellen van de vliegbasis te Beauvechain. Bovendien zullen er ook verscheidene burgerverenigingen, die een band hebben met de basis of de Luchtmacht, aanwezig zijn.

Tijdens de persvoorstelling op 4 april worden de demonstraties door de bevoegde vliegveiligheidsdienst gecertifieerd. Bij deze gelegenheid tonen we onze teams in avant-première aan de media. In 2019 zal de Luchtcomponent van Defensie met opgemerkte vliegdemonstraties zijn capaciteiten tonen aan het grote publiek. Drie teams zullen onze nationale driekleur vertegenwoordigen op vliegshows in binnen- en buitenland.

Een belangrijk deel van hun opdracht bestaat erin jongeren warm te maken voor een carrière in de (militaire) luchtvaart. Daarnaast tonen we ook de overvlucht van de nationale driekleur met de NH90 helikopter, zoals deze op 21 juli zal gebeuren. Onze teams in 2019 Het F-16 solo display team, met Commandant-vlieger Stefan Darte ‘Vador’ als piloot, demonstreert, als ambassadeur voor onze Luchtcomponent, de wendbaarheid en kracht van de F-16 MLU op luchtvaartmeetings doorheen heel Europa.

De Red Devils, een team samengesteld uit vier Marchetti SF260, leveren een ferm staaltje luchtacrobatiek. De snelheid ligt hier een stuk lager dan bij de F-16 maar dat wordt in ruime mate gecompenseerd door de indrukwekkende maneuvers in formatie. De piloten van het A109-team zullen het publiek trakteren op indrukwekkende vliegmaneuvers met hun helikopter.

Vliegveiligheid geniet onze hoogste prioriteit. Tijdens het persevenement voeren de teams hun ‘acceptance flights’ uit onder toezicht van het Aviation Safety Directorate, de Commandant Luchtoperaties en de Commandant van de Luchtcomponent.

Tijdens deze acceptance flights, bestaande uit een theoretisch en praktisch gedeelte, kijkt men nauwlettend of alle burger- en militaire richtlijnen voor hoogtes en snelheden strikt nageleefd worden.

FOTO’S PRAGSTORAGE PHOTOS

Sur place, toutes les équipes de presse (vidéastes, photographes spécialisés et autres) étaient très mécontentes de notre emplacement de prises de vues !!
Le display démo du F-16 (Pilote “Vador”) était tellement loin qu’il était impossible d’avoir des photos plus nettes ; La plus grande portée des photographes était de 600 mm pour le téléobjectif.
Même à cette distance et avec le “voile atmosphérique”, c’était … mauvais !
Par contre, les “autorités de tutelle et examinateurs” étaient juste en-dessous des passages des avions : bonjour la sécurité !!
La formation des Red Devils : n’en parlons même pas.
Bref, une journée vraiment pénible.


ANIMAL ART BRUSSELS 2019

ANIMAL ART BRUXELLES 2019,

5ème édition, en Belgique, du Salon International des Artistes Animaliers, de chasse et de la nature, aura lieu au Cercle Royal Gaulois (Rue de la Loi, Bruxelles) du vendredi 8 au dimanche 10 mars 2019

  • Sous le parrainage de S. E. Mme Claude-France ARNOULD, Ambassadeur de France auprès du Royaume de Belgique
  • Présidé par M. Geoffroy GENERET, Président du Cercle Royal Gaulois, Artistique et Littéraire.
  • Plus de 30 Artistes internationaux contemporains, peintres et sculpteurs animaliers.
  • Des centaines de peintures, dessins, sculptures, vendus en direct par les Artistes, à prix atelier, à partir d’une centaine d’euros
  • Un rendez-vous incontournable pour plus de 2.000 amateurs et collectionneurs passionnés.
  • Dans les salons de réception du Cercle Gaulois.
  • Avec le soutien de nombreux partenaires institutionnels, médias et corporate.
  • le site internet officiel

Copyright © 2019 SOCIETE FRANCAISE D’EXPOSITION

LES ARTISTES

Vers la page explicative de Yves Gaumetou
Sculptures de toute grande beauté … vers sa page explicative
Une touche de pinceau très réaliste… vers sa page html explicative
De belles petites scènes de chasse …. vers sa page html explicative.
Haute précision de la sculpture ! vers sa page html explicative
Sculptures variées et touchantes …
Splendide sculpture d’une baleine.
belles photos
tout en extrême finesse.
Splendides petites boîtes
splendide ….
Un graphisme exceptionnel ! Prix de peinture 2019
On doit rester amis avec eux …. sinon, couic ..
Tout dans le plumage et si votre ramage se rapporte
Ses dessins au crayon son d’un réalisme diabolique ! Bravo !
oeuvres de moyen et grands format … mais tout en finesse !
photographie de la dynamique des animaux …
finesse …
couleurs vives et graphisme percutant ! fantastique !!!
Comme les premières scènes cinématographiques en 3D de Walt Disney !

SITES INTERNET / PAGE FACEBOOK ARTISTES

BROCHIER Valérie
WITTE (de) Thibault
BOUCARD Tania
VAN BENEDEN Stéphanie
LE GRAND Sophie
BONNECAZE-LABORDE Sophie
LE HODEY Patrice
JOUANNETEAU Olivier
CROUQUET Micheline
VANKUEKEN Marie-France
CÉDAT Marie-Joëlle
Knives-Tools
FAYS (de) Kathleen
CHARRIÈRE Gilles
GLAENZER Georgine
GRUSON François
TERLINDEN Ferdinand
GUILLON Emmanuel
KANENGIESER Claudine
ANDLAU HOMBOURG (d’) Caroline
BASUYAU Caroline
CHANGY (de) Ambroise

Les photos prises sur le site sont de la propriété intellectuelle de Michel Block (insertion d’un filigrane en bas à droite) ; Il s’agit d’une reconnaissance légitime de la prise de vue. Néanmoins, les sujets (dans son sens le plus large) possèdent le droit à l’obtention de l’image dans le cadre de leur promotion personnelle et ce, sans “royalties”.

FOTO’S PRAGSTORAGE PHOTOS

Dans le Cercle Gaulois :

Il s’agit de la 5ième édition dans le prestigieux cadre [privé] du Cercle Gaulois au n° 5 de la rue de la Loi [site internet].
Une splendide représentation de l’Art animalier dans un cadre totalement adéquat.
Tous les artistes y ont présenté des oeuvres absolument splendides. De la grande volée …
Michel Block

MINI 60 YEARS @ Autoworld

Du 16 mars au 28 avril
2019AUTOWORLD BRUSSELS

 

MINI 60 YEARS

Une exposition et une Parade à Autoworld BruxellesLa Mini a 60 ans cette année et ça se fête !
A cette occasion, Autoworld met à l’honneur, en mars et avril, une douzaine d’exemplaires de cette petite voiture aussi révolutionnaire que pleine de caractère, et qui allait jouer un rôle important dans l’évolution de la société des années 60.
 
Et, pour tous les propriétaires de Mini, quelle que soit leur année de construction, une sympathique parade partira du musée le lundi de Pâques 22 avril prochain pour se balader dans les rues de la Capitale. 
LA MINI… IN THE SPOTLIGHT
 Les deux zones d’exposition du musée mettront en lumière plusieurs modèles de compétition tels une réplique de la gagnante du Monte Carlo de 1964, une voiture préparée par l’usine pour des courses sur circuit ou encore une des voitures avec lesquelles Julien Vernaeve s’est taillé une réputation dans les années ’60/’70 en Belgique. Mais également des modèles de série, comme une 850 de 1973 avec seulement 900 kms sur le compteur, ainsi que des modèles rarissimes tels une Radford ou une Wolseley Hornet…
  
UNE MINI-PARADE QUI AURA TOUT D’UNE GRANDE
LUNDI 22 AVRIL 2019

 Pour permettre aux nombreux fans de Mini – qu’il s’agisse d’Austin Mini, de Morris Mini, de Rover Mini ou autre Mini – de fêter les 60 ans de leur voiture préférée, Autoworld organise, avec le soutien de la marque Mini, un grand rassemblement devant le musée suivi d’une parade à travers les rues de Bruxelles.
La parade est une balade ludique sans aspect sportif et, bien entendu, dans le respect du code de la route.
Les participants sont attendus le lundi 22 avril entre 12h et 14h sur l’Esplanade du Cinquantenaire devant Autoworld. Ils pourront recevoir leur plaque rallye anniversaire ainsi qu’un roadbook à l’intérieur du musée.
Attention, le nombre de Minis participantes est limité à 200 voitures. Les premiers inscrits seront donc les premiers servis.
L’inscription est gratuite mais obligatoire via https://goo.gl/forms/yvSNiRfQeibf10Xt1 ou par mail à mini@autoworld.be. La participation donne droit également à l’entrée au musée et à la visite de l’expo « 60 Years Mini ». 
LA BELLE HISTOIRE DE LA MINI…
EN QUELQUES MOTS

 En 1957, Alec Issigonis, qui s’était déjà rendu célèbre avec la Morris Minor, reçut la mission de concevoir un prototype de voiture qui pourrait accueillir quatre personnes, serait équipée d’un des moteurs existants de BMC (British Motor Corporation) et qui serait plus petite que tout ce que proposait les différentes entreprises de la famille BMC à cette époque.  Ainsi naquit la Mini, présentée en 1959. Elle disposait d’un moteur 4 cylindres monté transversalement, d’une traction avant, et pouvait embarquer quatre adultes malgré une longueur de 3,05 m à peine. Ce fut une voiture aussi révolutionnaire que pleine de caractère, et elle allait jouer un rôle important dans l’évolution de la société des années 60.
 
En 1959, Austin et Morris, les marques qui formèrent ensemble BMC en 1952, la lancèrent toutes deux sous leur propre nom : l’Austin Seven et la Morris Mini Minor.  Les usines de production étaient installées à Longbridge (pour Austin) et à Cowley (pour Morris), d’où sortirent en 1959 quelques 100 voitures par semaine.
 
En 1961 apparut la Mini Cooper, passée entre les mains du préparateur John Cooper. Elle allait rapidement faire parler d’elle en compétition. En 1969, Mini devint une marque à part entière.
 
Bien des variantes existèrent, mais le concept de base demeura inchangé. La dernière Mini basée sur le concept d’Issigonis fut produite en 2000.
Depuis 1994, la marque est une filiale de BMW qui a d’abord commercialisé la Mini originale pendant quelques années avant de lancer, dès 2001, de nouveaux modèles. 
INFO PRATIQUES
 Autoworld Museum Brussels
Parc du Cinquantenaire 11, 1000 Bruxelles
Metro Merode

Heures d’ouverture :
Ouvert tous les jours 7/7 de 10h à 17h
(samedi et dimanche jusqu’à 18h)

Prix d’entrée au musée :
Adultes : 12 €
Seniors : 10 €
Etudiants : 9 €
Enfants 6-12 ans : 5 €

Infos visiteurs : 
www.autoworld.be ou +32 2 736 41 65

Service de presse : 
Patricia Raes
p.raes@autoworld.be
+32 476 34 42 04

Van 16 maart t/m 28 april
2019AUTOWORLD BRUSSELS

 

MINI 60 YEARS

Tentoonstelling en Parade in Autoworld BrusselDe Mini wordt 60 dit jaar en dat vieren we !
Voor Autoworld een aanleiding om in maart en april een twaalftal exemplaren van deze kleine, maar even revolutionaire als karaktervolle auto, in de schijnwerpers te plaatsen. Een auto die een belangrijke rol speelde in de evolutie van de samenleving van de jaren ‘60. 
 
Voor alle bezitters van een Mini, ongeacht het bouwjaar, wordt op Paasmaandag 22 april een vrolijke parade door de hoofdstad georganiseerd, vertrekkend aan het Museum. 
DE MINI… IN THE SPOTLIGHT
 In de twee tijdelijke expositiezones van het Museum worden enkele competitiemodellen getoond, waaronder een replica van de winnaar van de Monte Carlo Rally 1964, een auto die door de fabriek werd klaargestoomd voor circuitraces en één van de auto’s waarmee Julien Vernaeve zich wist te onderscheiden op de Belgische circuits in de jaren ’60/’70. Maar ook seriemodellen, zoals een 850 van 1973 met slechts 900 km op de teller of zeldzame modellen zoals een Radford of een Wolseley Hornet zullen niet ontbreken… 
EEN MINI-PARADE DIE DE MAX ZAL ZIJN
MAANDAG 22 APRIL 2019

 Om de vele Mini-fans – of het nu gaat om Austin Mini, Morris Mini, Rover Mini of een meer recent Mini-model – toe te laten de 60e verjaardag van hun geliefde auto te vieren, organiseert Autoworld, met de steun van het merk Mini, een grote bijeenkomst op de Esplanade voor het Museum, gevolgd door een korte rondrit door de hoofdstad. Een louter recreatieve rit en geen wedstrijd, waarbij de wegcode strict zal worden gerespecteerd.
De deelnemers worden op maandag 22 april op de Esplanade van het Jubelpark, tegenover Autoworld verwacht tussen 12 en 14 u. Ze ontvangen in het museum een Rallyplaat en een Roadbook.
Opgelet, het aantal deelnemende Mini’s is beperkt tot 200 auto’s. De eerst ingeschrevenen krijgen voorrang…
Inschrijven is kostenloos, maar wel verplicht via https://goo.gl/forms/lLOzRlgkcAOBVfhQ2 of per mail: mini@autoworld.be. Deelnemers krijgen ook gratis toegang tot het museum en tot de tentoonstelling « 60 Years Mini ». 
DE BOEIENDE MINI-GESCHIEDENIS
IN KORT BESTEK

 In 1957 kreeg Alec Issigonis, die al naam had gemaakt met de Morris Minor, de opdracht om een prototype te ontwerpen van een auto voor vier inzittenden, die met een van de bestaande motoren van BMC (British Motor Corporation) uitgerust moest worden en die kleiner zou zijn dan gelijk welke andere auto in het aanbod van de BMC-groep. Dat was het begin van de Mini die in 1959 voorgesteld werd. De auto was uitgerust met een dwars ingebouwde 4-cilinder, werd op de voorwielen aangedreven en bood, ondanks zijn lengte van amper 3,05 m, plaats aan vier volwassenen. Het was een even revolutionaire als karaktervolle auto die een belangrijke rol zou spelen in de evolutie van de maatschappij in de jaren ‘60. 
In 1959 brachten Austin en Morris, de merken die in 1952 BMC gevormd hadden, de auto allebei onder een eigen naam uit: de Austin Seven en de Morris Mini Minor. De productievestigingen lagen in Longbridge (Austin) en Cowley (Morris) en in 1959 liepen wekelijks een honderdtal auto’s van de band.
In 1961 verscheen de Mini Cooper, een uitvoering die de tuner John Cooper onder handen had genomen. Dat model zou al snel van zich laten horen in de autosport. Reeds in 1969 werd Mini een zelfstandig merk.
Er zagen heel wat varianten het licht, maar het basisconcept bleef onveranderd. De laatste Mini die op het concept van Issigonis gebaseerd was, werd in 2000 gebouwd.
Sinds 1994 is het merk een dochteronderneming van BMW dat eerst gedurende enkele jaren de originele Mini op de markt bracht, vooraleer het vanaf 2001 nieuwe modellen lanceerde. 
PRAKTISCHE INFO
 Autoworld Museum Brussels
Jubelpark 11, 1000 Brussel
Metro Merode

Openingsuren :
Alle dagen open 7/7 van 10u tot 17u
(zaterdag en zondag tot 18u)

Toegangsprijzen tot het museum :
Volwassene : 12 €
Seniors : 10 €
Studenten : 9 €
Kinderen 6-12 jaar : 5 €

Info bezoekers : 
www.autoworld.be of +32 2 736 41 65

Persdienst : 
Patricia Raes
p.raes@autoworld.be
+32 476 34 42 04

FOTO’S PRAGSTORAGE PHOTOS

Salon du Chocolat 2019 Chocoladesalon BRUSSELS

HET 6de CHOCOLADESALON VAN BRUSSEL

INNOVEERT MET EEN 1ste PROFESSIONEEL FORUM

22 – 24 februari 2019 • Tour & Taxis (Brussel)

  (foto’s vian deze link : https://we.tl/t-6QNUm4neTi )

Het 6de chocoladesalon van Brussel is niet alleen het grootste Belgische chocolade- en cacao-event voor alle liefhebbers van dit bruine goud, het innoveert ook, met het eerste Internationale Forum over cacao en chocolade voor de professionals in de sector.

Dit Forum werd ingewijd door Vice-eersteminister en Minister van Ontwikkelingssamenwerking Alexander De Croo, en behandelde talrijke thema’s zoals duurzaamheid, producerende landen, bean-to-bar, design …

De Belgische chocoladewereld toonde opnieuw haar leadership met het initiatief ‘Beyond Chocolate’, waar geijverd wordt voor duurzame chocolade door alle actoren van de sector te betrekken.

Het Chocoladesalon… Voor het massaal opgedaagde publiek (ondanks het ongelooflijk mooie weer van het afgelopen weekend daagden er bijna 18.800 liefhebbers op tijdens de driedaagse) is dat vooral dé plek bij uitstek om alle facetten van chocolade te ontdekken, kennis te maken met de producerende landen en hun nieuwe trends, jonge talenten te ontmoeten, chef-koks te zien toveren met chocolade, de chocoladejurken te bewonderen, en zich te laten verleiden door nog ontelbare andere dingen.

Gedurende 3 dagen konden de bezoekers kennismaken met de ruim 130 deelnemers die waren samengebracht op 8.000 m2 om hulde te brengen aan Belgische chocolade in al zijn vormen en stijlen. Maar er waren niet alleen exposanten … Dankzij allerhande conferenties, demonstraties, workshops en masterclasses konden bezoekers – groot en klein – meer leren over chocolade en cacao.

Lekkerbekken, fijnproevers en nieuwsgierigen… Iedereen kwam hier aan zijn trekken!

Ook de pers was massaal aanwezig. Talrijke buitenlandse televisiezenders brachten in eigen land verslag uit over het Salon: Spanje, China, Turkije, Marokko, verschillende Amerikaanse zenders… Ook de geschreven buitenlandse pers was aanwezig, vooral uit India.

Het Chocoladesalon werd op donderdag 21 februari plechtig geopend in aanwezigheid van de burgemeester van Brussel, Philippe Close, van de schepen van Cultuur en Toerisme Delphine Houba, van de minister van Begroting en Financiën Guy Vanhengel en van een groot aantal ambassadeurs. Minister van Buitenlandse en Europese Zaken Didier Reynders bracht ons zoals elk jaar een bezoek op zondag. Een van de topmomenten op het Chocoladesalon was een exclusief défilé met chocoladejurken, in de meest spectaculaire creaties! Het Salon mocht ook de nieuwe Executive Director van het ICCO (International Cocoa Organization) ontvangen: de Belg Michel Arrion, die in oktober van vorig jaar benoemd werd. 

De défiléjurken in chocolade werden dit jaar ontworpen door de volgende duo’s van designers/chocolatiers:

Belvas & Debora Velasquez

Carré Noir (Mélanie Lemmens) & Marie Lovenberg
Chocolaterie Valenza (Dave van Luyck) & Dirk Vervoort
Frederic Blondeel, door Gault&Millau verkozen als ‘Chocolatier of the Year 2018’ & Peruviaans designer Ricardo Davila
Institut Émile Gryzon (Bertrand Burion) & Gohar Gabrielyan
Jean-Luc Decluzeau & Angel Sewing
Laurent Gerbaud & Patou Saint Germain
Leonidas (Daniel Stallaert, Meesterchocolatier)
Millésime Chocolat & Giovanni Biasiolo
Nadia Flecha Guazo (ChokoLate Designs)
Valentino Chocolatier & Sixtine Anne de Molina

Valrhona & Haute École Francisco Ferrer (Max Grogna)
Valrhona & Haute École Francisco Ferrer (Camila Banegas Espada)

Van Dender & Melissa Martin Ciudad

Voor het derde jaar op rij was dit grootse gebeuren toegankelijk voor het grote publiek en zal een deel van de inkomsten worden overgemaakt aanLevensloop, voor de financiering van het onderzoek tegen kanker en leukemie. Die avond alleen al stonden meer dan 4.000 genodigden voor de ingang van Tour & Taxis aan te schuiven om er een heerlijke en buitengewoon feestelijke openingsavond te beleven.

De producerende landen in de schijnwerpers

De producerende landen zijn elk jaar talrijker aanwezig op het Chocoladesalon, om er de kwaliteit van hun grondstoffen en hun afgewerkte producten in de schijnwerpers te zetten. Dit jaar waren er vijf landen vertegenwoordigd, met mooie, grote stands: Peru, de Dominicaanse RepubliekEcuadorMadagascar en Kameroen.

Het huwelijk tussen chocolade en …

Ook dit jaar toonde de Bierbar van Duvel ons hoe goed twee van onze Belgische specialiteiten bij elkaar passen: speciale bieren en pralines (in samenwerking met Jitsk Chocolates). Másalto gaf masterclasses over de perfecte combinatie van koffie en chocolade (met chocolatier Arnaud Champagne), Millésime liet ons dan weer proeven van het wauweffect van chocolade en rum of whisky van Etienne Bouillon. En dan vergeten we bijna de conferenties over het culinaire samenspel van thee en chocolade!

De grote Belgische merken zoals Leonidas en Pralibel vielen op door hun mooie, kwaliteitsvolle stands. Ook Laurent Gerbaud, Benoît Nihant, Herman Van Dender, Frederic Blondeel, om er maar enkele te noemen,toonden ons hun savoir-faire en lieten ons hun nieuwe creaties ontdekken.

Het Salon was bovendien een perfecte gelegenheid om de nieuwe jonge talenten te ontdekken, in de ruimte die gesponsord werd door de Stad Brussel. De bezoekers konden hier kennismaken met Eugène Chocolatier, Glacier Gaston, Mushu Cook, Succulente Pâtisserie Végétale, Vanessa Renard Finest Chocolate en Xocolate.

De Bean-to-Bar trend (van boon tot tablet) trad dit jaar nog wat meer op de voorgrond met een heuse Bean to Bar Village die chocolatiers en producenten zoals Arawi Cacao Products, Bean to Bar (the BeanBox), Cédric De Taeye, Legast Artisan Chocolatier, Mi Joya, Millésime Chocolat en Munaskao samenbracht. Ook andere exposanten stelden aan hun eigen stands hun producten in dit domein voor, zoals Benoît Nihant, Frederic Blondeel, of Alice Voisin om er maar een paar te noemen.

En natuurlijk was ook Callebaut van de partij, die in haar mooi verlichte ruimte haar roze chocolade RUBY voorstelde. Deze chocolade werd vorig jaar op het Salon gelanceerd, en ondertussen door talrijke chocolatiers gebruikt in hun recepten.

In de Pastry-Showruimte kwamen, naast andere belangrijke figuren uit de patisserie en de gastronomie, Arnaud Champagne, Jean-Jacques Danthine, Yasushi Sasaki, Leila Ben Toumi, Jean-Philippe Darcis, Pierre Marcolini, Sofia Touhami, Christophe Hardiquest, Julien Lapraille, en Jean-Philippe Watteyne tot groot genoegen van de liefhebbers hun recepten klaarmaken.

De workshops Chocolissimo & Zaabär, waar de bezoekers hun eigen chocoladetabletten konden maken, kenden een groot succes. Ook hetPaviljoen van Madagascar waar chocoladegrootmeester Bohrane Messaci geanimeerde workshops gaf, trok veel volk.

Kleine lekkerbekjes konden zoals steeds weer terecht in Chocoland, waar ze konden deelnemen aan speciaal voor hen ontwikkelde ontdekkingsworkshops, in samenwerking met het Institut Emile Gryzon-Ceria

Kortom, dit 6de Chocoladesalon van Brussel verdient zeker een plek in de saga van de Salons, en zal niet gauw vergeten worden. ‘François Jeantet en ikzelf’, legt Sylvie Douce uit, ‘hebben het Salon 25 jaar geleden opgericht. We hebben het steeds heel belangrijk gevonden om het universele aspect en de onmisbaarheid van chocolade over heel de wereld in de verf te zetten. In 25 jaar tijd hebben we bijna 300 salons georganiseerd, op alle continenten, om deze magische uitvinding ook in de 21ste eeuw de aandacht te geven die ze verdient. Het leek ons dus maar logisch om ook in hét chocoladeland bij uitstek, België, een Salon te organiseren. Bovendien worden we al sinds het begin gevolgd door de grote Belgische chocolatiers, die met ons meereisden naar grote wereldbestemmingen als Japan, China, de Verenigde Staten … We zijn dus verheugd dat we de Belgische chocolade overal ter wereld hebben kunnen bekendmaken, en ook hier, in de eigen hoofdstad en de hoofdstad van Europa.’

Organisatie

Oprichters en Erevoorzitters: Sylvie Douce en François Jeantet

CEO en Voorzitter: Gérald Palacios

Het Chocoladesalon is een event bedacht, georganiseerd en gemediatiseerd door ChocoLoco International SA:

15 rue Pierre Fatio – 1204 Genève – Zwitserland

brussels.salon-du-chocolat.com / www.salon-du-chocolat.com



LE 6ème SALON DU CHOCOLAT DE BRUXELLES

INNOVE AVEC UN 1er FORUM PROFESSIONNEL

22 – 24 février 2019 • Tour & Taxis (Bruxelles)

 (photos via ce lien : https://we.tl/t-6QNUm4neTi )

En plus d’être le plus grand événement dédié au chocolat et au cacao pour tous les amateurs de cet or brun en Belgique, ce 6èmeSalon du Chocolat de Bruxelles a une fois de plus innové en organisant le premier Forum International sur le cacao et  le chocolat pour les professionnels du secteur.  

Inauguré par le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement Alexandre De Croo, ce Forum a abordé de nombreux thèmes dont la durabilité, les pays producteurs, le bean-to-bar, le design, …

Le chocolat belge a une nouvelle fois démontré son leadership en lançant l’initiative « Beyond Chocolat » pour un chocolat durable en impliquant l’ensemble des acteurs de la filière.

Mais le Salon du Chocolat, c’est encore et toujours, pour le grand public venu nombreux malgré le temps exceptionnellement beau de ce week-end – près de 18 800 personnes en trois jours – le lieu incontournable pour découvrir toutes les facettes du chocolat, des pays producteurs aux nouvelles tendances, les jeunes talents, les chefs et leurs secrets, les fabuleuses robes en chocolat, et tant d’autres choses qui ont séduit le public.

Durant 3 jours, les visiteurs ont pû découvrir plus de 130 participants sur 8.000m2, qui mettaient à l’honneur le savoir-faire du chocolat belge sous toutes ses formes et dans tous ses états. Car outre la présence des exposants, les conférences, démonstrations, ateliers et master classes en tous genres ont permis aux visiteurs – grands et petits – d’en apprendre davantage sur le chocolat.

Gourmands, gourmets et curieux… il y en avait pour tous!

La presse ne s’y est pas trompée non plus. De nombreuses télévisions étrangères ont relayé le Salon dans leur pays – l’Espagne, la Chine, la Turquie, le Maroc, plusieurs chaînes américaines – ainsi que des journaux internationaux, notamment indiens.

Inauguré le jeudi 21 février en présence du Bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, de l’Echevine du Tourisme et de la Culture, Delphine Houba, du Ministre du Budget et des Finances, Guy Vanhengel et d’un grand nombre d’Ambassadeurs – sans oublier la visite fidèle dimanche du Ministre des Affaires Étrangères et Européennes, Didier Reynders – le Salon du Chocolat a bien entendu fait son show avec son exceptionnel défilé de robes en chocolat aux tenues les plus spectaculaires! Le Salon a également eu l’honneur de recevoir la visite du nouveau Directeur Exécutif de l’ICCO (International Cocoa Organization), le Belge Michel Arrion récemment nommé en octobre dernier. 

Les robes en chocolat du défilé étaient réalisées cette année par les duos designers/chocolatiers suivants:

Belvas & Debora Velasquez

Carré Noir (Mélanie Lemmens) & Marie Lovenberg
Chocolaterie Valenza (Dave van Luyck) & Dirk Vervoort
Frederic Blondeel, élu « Chocolatier of the Year 2018 » par le Gault&Millau & le designer péruvien Ricardo Davila
Institut Émile Gryzon (Bertrand Burion) & Gohar Gabrielyan
Jean-Luc Decluzeau & Angel Sewing
Laurent Gerbaud & Patou Saint Germain
Leonidas (Daniel Stallaert, Maître Chocolatier)
Millésime Chocolat & Giovanni Biasiolo
Nadia Flecha Guazo (ChokoLate Designs)
Valentino Chocolatier & Sixtine Anne de Molina

Valrhona & Haute École Francisco Ferrer (Max Grogna)
Valrhona & Haute École Francisco Ferrer (Camila Banegas Espada)

Van Dender & Melissa Martin Ciudad

Pour la troisième année consécutive, cette soirée était ouverte au grand public et une partie des entrées sera reversée au Télévie pour la recherche contre le cancer et la leucémie. Ce soir-là déjà, plus de 4 000 invités se pressaient à l’entrée de Tour & Taxis pour vivre une inauguration gourmande et éminemment festive.

Les pays producteurs à l’honneur

Les pays producteurs sont chaque année plus nombreux à participer au Salon du Chocolat pour mettre en avant la qualité de leurs matières premières ainsi que leurs produits finis. Cette année, cinq pays étaient représentés avec de beaux et grands stands: le Pérou, laRépublique Dominicainel’EquateurMadagascar et le Cameroun.

Accords chocolat et …

Le Bar à Bières de Duvel proposait, à nouveau cette année, les accords entre les deux fleurons de notre pays: bières spéciales et pralines (en partenariat avec Jitsk Chocolates). Másalto offrait des master classes sur les alliances café et chocolat (avec le chocolatierArnaud Champagne), Millésime s’était associé au Rhum et au Whisky d’Etienne Bouillon. Sans oublier les conférences sur les accords thés et chocolat.

Les marques emblématiques belges telles que Leonidas ou encore Pralibel ont marqué par leur stand de grande qualité mais d’autres comme Laurent Gerbaud, Benoît Nihant, Herman Van Dender, Frederic Blondeel, entre autres,ont aussi partagé leur savoir-faire et fait découvrir leurs nouvelles créations.

Le Salon était l’occasion de mettre en lumière de nouveaux jeunes talents sur l’espace parrainé par la Ville de Bruxelles. Eugène Chocolatier, Glacier Gaston, Mushu Cook, Succulente Pâtisserie Végétale, Vanessa Renard Finest Chocolate et Xocolate ont ainsi profité de cette belle opportunité pour se faire connaître.

La tendance Bean-To-Bar (de la fève à la tablette) s’est affirmée un peu plus encore cette année dans le Village Bean to Bar qui regroupait des chocolatiers et producteurs tels que Arawi Cocoa Products, Bean to Bar (La BeanBox), Cédric De Taeye, Legast Artisan Chocolatier, Mi Joya, Millésime Chocolat et Munaskao, mais aussi, d’autres exposants présentaient leurs productions dans ce domaine sur leurs propres stands, comme Benoît Nihant, Frederic Blondeel ou encore Alice Voisin…. Pour n’en citer que quelques-uns.

Il y avait bien sûr Callebaut qui, dans un espace lumineux, présentait son chocolat  rose RUBY lancé l’année dernière au Salon et repris cette année par bon nombre de chocolatiers.

Sur l’espace Pastry Show, parmi d’autres pointures de la pâtisserie et de la gastronomie, Arnaud Champagne, Jean-Jacques Danthine, Yasushi Sasaki, Leila Ben Toumi, Jean-Philippe Darcis, Pierre Marcolini, Sofia Touhami, Christophe Hardiquest, Julien Lapraille, ou encoreJean-Philippe Watteyne sont venus réaliser des recettes en direct pour le plus grand bonheur des amateurs de cuisine.

Grand succès de participation pour les ateliers Chocolissimo & Zaabär où les visiteurs s’inscrivaient nombreux pour fabriquer leurs propres tablettes de chocolat, ainsi qu’au Pavillon Madagascar pour les ateliers animés par le chef chocolatier Bohrane Messaci!

Les petits gourmands avaient droit, comme toujours, à leur espace Chocoland pour participer à des ateliers d’initiation spécialement développés pour eux, en partenariat avec l’Institut Emile Gryzon-Ceria.

Bref, ce 6ème Salon du Chocolat de Bruxelles s’incrit dans la saga des Salons et dans leur perrenité “Pour François Jeantet et moi-même”,explique Sylvie Douce, “tous deux créateurs du Salon du Chocolat il y a 25 ans, il a toujours été très important de faire rayonner l’aspect universel et incontournable du chocolat à travers le monde. En 25 ans, nous avons organisé près de 300 salons sur tous les continents pour mettre en valeur cette potion magique du 21ème siècle.  Il nous semblait donc légitime de nous ancrer également dans le pays même du chocolat, la Belgique. D’autant plus que les grands chocolatiers belges nous ont suivis dès le départ, nous accompagnant sur les grandes destinations mondiales, au Japon, en Chine, aux Etats-Unis…  Nous sommes donc heureux d’avoir participé au rayonnement du chocolat belge à travers le monde et, ici, dans sa capitale et capitale de l’Europe.”

Organisation

Fondateurs et Présidents d’honneur: Sylvie Douce et François Jeantet

CEO et Président: Gérald Palacios

Le Salon du Chocolat est un événement organisé et médiatisé par Chocoloco International SA:

15 rue Pierre Fatio – 1204 Genève – Suisse

brussels.salon-du-chocolat.com / www.salon-du-chocolat.com

FOTO’S / PHOTOS

Et voici une splendide galerie d’un ami sur son site internet
PATOC PHOTOGRAPHIE ! (des photos à déguster …)
Stef Paye utilise un Nikon d750 muni d’un Nikkor 24~70mm f2.8
La plage dynamique et le “piqué” sont excellents ! Bravo à lui.

bright brussels 2019

Bright Brussels est un festival des lumières, un parcours fascinant dans la ville composé d’une douzaine d’installations lumineuses artistiques, interactives, ludiques,… et tout simplement captivantes. Bright Brussels est un événement gratuit, ouvert à tous les publics de 18h30 à 23h00 pendant quatre soirées, du 14 au 17 février.

Pour cette édition, une installation de Romain Tardy s’est invitée dans le lieu extraordinaire du garage Citroën à Yser et Yannick Jaquet sera présenté par les garages numériques aux Halles saint géry.

Le parcours s’étend vers le cœur historique de la ville en traversant les quartiers Béguinage – Lepage, marchés aux grains et Dansaert, entre Sainctelette et Sainte-Catherine. Venez (re)découvrir le riche patrimoine de ces quartiers grâce à la magie de la lumière !


Bright Brussels is een lichtfestival, een fascinerende reis door de stad die bestaat uit een tiental artistieke, interactieve, speelse… en gewoonweg prachtige lichtinstallaties. Bright Brussels is een gratis evenement dat vier avonden lang, van 14 tot 17 februari, van 18.30 tot 23.00 uur openstaat voor iedereen.

Deze editie bevat o.a. een installatie van Romain Tardy, die te bewonderen zal zijn op de buitengewone locatie van de Citroën-garage aan IJzer en Garages Numériques stelt Yannick Jaquet voor in de Sint-Gorikshallen.

De route brengt je dwars door het historische hart van de stad via de wijken Begijnhof – Lepage, de Graanmarkten en Dansaert, tussen Sainctelette en Sint-Katelijne. (Her)ontdek het rijke erfgoed van deze wijken in een nieuw licht!

FOTO’S ~ PHOTOS

Bright Brussels 2018
Bright Brussels 2017

GENERATION 80 EXPERIENCE

EUROPA EXPO est le fruit du partenariat entre la société à finalité sociale Europa 50 et l’a.s.b.l. Collections & Patrimoines, créée en 1991. Elles ont acquis conjointement une expertise reconnue internationalement dans la production et l’organisation d’expositions de grande envergure. Notre ambition ? Promouvoir le patrimoine belge et international dans un cadre immersif, au travers d’une conception originale en 3D à échelle humaine. Nous nous faisons également un point d’honneur à mettre en valeur des objets mythiques, exclusifs, voire inédits, venus des 4 coins du monde.

Evénements politiques

Krach de Wall Street (1987)
Tchernobyl
Attentat et procès CCC
Les grandes figures politiques
Les grands bouleversements scientifiques :
SIDA, IVG, bébés « éprouvette », etc.
Les Enfoirés et les Resto du coeur
Coluche, l’homme aux multiples facettes
La chute du Mur de Berlin

L’influence de l’évolution technologique :

le studio d’enregistrement
La scène belge
La variété française
Les grandes figures anglo-saxonnes
Thriller : Tribute to Michael Jackson
La discothèque, icône des nuits « eighties »

DESIGN & MODE

L’art : Street art, les nouveaux fauves, néo-expressionisme,
la trans-avant-garde, la figuration libre et le bad painting
Starification des mannequins
Les grands noms internationaux du Design : Memphis, Starck, etc.
Les grands créateurs de mode

CINÉMA

Indiana Jones
Blade Runner
Star Wars
E.T.
Le père Noël est une ordure
Les Bronzés font du ski
____________________________

Laat u met GENERATION 80 EXPERIENCE in de vrije sfeer van de jaren tachtig onderdompelen. EUROPA EXPO ontvangt u opnieuw in het prestigieuze kader van het tgv-station Luik-Guillemins, ontworpen door de gerenommeerde architect Santiago Calatrava. De tentoonstelling start op 22 SEPTEMBER 2018 en duurt acht maanden. Tijdens deze nieuwe ontmoeting herbeleeft de bezoeker de periode van de enthousiaste jeugd die de wereld opnieuw uitvindt en de regels rond taalgebruik en wellevendheid aan zijn laars lapt. Het is de jeugd die de in 1968 aangebroken tijd van nieuwe vrijheid ervaart.

POLITIEK EN BELANGRIJKE GEBEURTENISSEN

Beurskrach van Wall Street (1987)
Tsjernobyl
Aanslag en proces CCC
De grote politieke figuren
De grote wetenschappelijke doorbraken: AIDS, ABORTUS, PROEFBUISBABY’S enz.
Les Enfoirés en Les Restos du coeur
De veelzijdige man Coluche
De val van de Berlijnse muur


Muziek

De invloed van de technologische evolutie:
de opnamestudio
De Belgische scene
De Franse variété
De grote Angelsaksische figuren
Thriller: Tribute to Michael Jackson
De discotheek: het icoon van de eightiesnachten

DESIGN & MODE

Kunst: streetart, de Nieuwe Wilden, neo-expressionisme, transavantgarde,figuration libre en bad painting
Modellen die sterren worden
De grote internationale namen van de designwereld: Memphis, Starck enz.
De grote modeontwerpers

FILM

Indiana Jones
Blade Runner
Star Wars
E.T.
Le père Noël est une ordure
Les Bronzés font du ski

Multimédia

Stars des années 80 : dans les coulisses de la tournée culte

FOTO’S PRAGSTORAGE PHOTOS

NL jaren 1980 ~ FR années 1980 WIKIPEDIA

Foto’s Guillemins station ~ Photos station Guillemins
2008
2009

En final sur l’expo :

L’exposition aborde bien des sujets. Néanmoins, la muséographie est quelque peu décalée en ce sens que certains sujets prennent trop de place au détriment d’autres sujets. Pour exemple, la partie “Indiana Jones” se perd dans quelques dédales de galeries. La pénombre empêche de mettre en évidence les panneaux égyptiens. Tiens ? Etait-ce une expo sur l’Egypte ?
Sans minimiser le rôle influent de Coluche dans ces années là, une trop grande vitrine lui est consacrée.
Néanmoins, le parcours est intéressant mais, malheureusement, trop long avec le guide digital. On abandonne d’ailleurs rapidement son usage.
Un autre constat : il s’agit d’une vision [unique] des francophones. Qu’en serait-il d’une fusion des deux communautés NL-FR ?
Et la mode vestimentaire ? on l’aborde pas vraiment.
En bout de parcours, deux grandes salles consacrées aux “Rolling Stones” : à nouveau, une zone détachée qui semble venir “boucher” l’expo.
En final, c’est une expo dont on n’en retiendra pas grand chose. Cela sent le pétard mouillé …
Dommage.
MICHEL BLOCK

A pragmatic way of live …