PORSCHE 70th Anniversary @ Autworld

Nederlandse tekst hieronder

AUTOWORLD HONORE PORSCHE POUR CES 70 ANS Bientôt Noël et les Fêtes de Fin d’Année.
A Autoworld, nous vous avons mis un splendide cadeau près du grand sapin : plus de 65 Porsche réunis en une exposition qui va durer jusqu’au 27 janvier prochain et qui raconte la légendaire histoire de la marque de Stuttgart. En fait, avec les voitures présentes dans la collection permanente du musée, ce sont plus de 70 Porsche qui feront rêver petits et grands durant plus d’un mois.
 
C’est donc à Autoworld que se termine en apothéose l’année des 70 ans de Porsche. Et nous n’en sommes pas peu fiers ! Car c’est un véritable exploit qu’un musée puisse réunir autant de voitures emblématiques pour une durée limitée. Signe de la confiance des marques, des importateurs, des clubs, des autres musées européens et, surtout, des collectionneurs privés.
Que soient ici remerciés : Porsche Import, Porsche Classic Club, Porsche Museum Stuttgart, pour n’en citer que quelques-uns.
 
Notre pays recèle de véritables trésors lorsqu’on aborde cette thématique et de nombreux collectionneurs ont bien voulu sortir leurs « petits bijoux » de leurs garages pour nous les confier le temps de l’exposition. Merci à eux aussi !
Signe supplémentaire, s’il en fallait, de la qualité de notre exposition, Monsieur Jacky Ickx et Dr. Wolfgang Porsche nous ont fait l’honneur de rehausser de leurs présences la soirée inaugurale. 

N’hésitez pas une seule seconde et, cet hiver, venez rêver à Autoworld !
PORSCHE 70 YEARS

DU 14 DÉCEMBRE 2018 AU 27 JANVIER 2019 Il y a cinq ans, Autoworld présentait l’histoire du Professeur Ferdinand Porsche et de ses successeurs depuis la première voiture électrique jusqu’à l’actuelle. Cette fois-ci, c’est l’histoire de la marque qui est mise à l’honneur. Celle créée par Ferry Porsche, le second fils du Professeur Porsche. Celle-ci commence lorsque, après la Libération, Ferry se met à réaliser des voitures de sport exceptionnelles dans la continuité technique de la Volkswagen.
 “ Je regardais tout autour de moi et ne trouvais nulle part la voiture dont je rêvais. Je l’ai donc construite !”. 
LE TOP 10 DE L’EXPO
 
Avec plus de 65 voitures dans le cadre de l’exposition et 70 au total en comptant celles éparpillées dans le musée en permanence… difficile d’élire nos dix coups de cœurs. Pourtant, voici celles qui ravissent le plus l’équipe du musée :
   1. 911 RS 2.7                                                                          2. 904 GTS 
  3. 928 Prototype 75 Years Ferry Porsche                            4. 356/2-Gmünd Cabriolet (Keibl)
  5. GT1 Strassenversion                                                         6. 959 Paris-Dakar 
  7. 917 Psychedelic                                                                8. 919 Hybrid LMP1
  9. 550 Spyder                                                                       10. 911 R (’65)

 
 LA GRANGE Au cœur de l’exposition, une grange reconstituée présente les premiers modèles de la marque: les mythiques 356.  Toutes les versions de cette première Porsche y sont présentées, avec quelques perles rares telle la 356 Gmünd, la 356 Carrera GT et même un tracteur 108 Porsche de couleur noire assez rare.
  EVOLUTION Ici s’alignent les routières qui retracent l’évolution de la marque : d’une des premières 356 – la D’Ieteren Roadster 356 – le Cayenne version Transsyberia, en passant par la grande famille des 911 et ses nombreuses adaptations, voire révolutions, telles que les transaxles, les moteurs à l’avant, la Targa.
Provenant du Musée Porsche spécialement pour notre exposition: le prototype de la 928 Ferry Porsche offert pour le 75èmeanniversaire de ce dernier. Sur ce plateau, le visiteur peut visualiser d’un seul coup d’œil les nombreuses variantes réalisées tout au long des années.
 
MOTORSPORT Chez Porsche, le département Motorsport fait intégralement partie de l’ADN de la marque. Avec 19 victoires aux 24 Heures du Mans, Porsche est actuellement le constructeur mondial le plus important de voitures de compétition. Une zone complète leur est consacrée avec des voitures toutes plus impressionnantes les unes que les autres, comme la 550 Spyder (1èrePorsche de course qui fut aussi celle de James Dean), la Carrera Abarth (fruit d’une collaboration moins connue entre Porsche et Abarth), la 904 GTS, la 911 3.0 RSR, deux versions de la 917 – la Psychedelic et la Spyder CanAm – , la 935 Kremer K3, la 959 Paris-Dakar Rothmans, et, cerise sur le gâteau, la 919 Hybrid LMP1, trois fois victorieuse aux 24 Heures du Mans… et bien d’autres encore.
SPECIAL STAGES La très riche histoire de la marque nous a amenés à créer des podiums spécifiques pour mettre sous un éclairage particulier des voitures exceptionnelles ou des évolutions remarquables.
La très rare 356/2-Gmünd Cabriolet Keibl trône sur un podium tournant. Voiture exceptionnelle dont il ne fut construit que deux exemplaires par le carrossier viennois Ferdinand Keibl, elle nous est prêtée par le Musée Porsche de Stuttgart.

Plus loin se retrouvent les Supercars – ces exceptionnelles voitures de course homologuées pour la route : la première supercar de Porsche, la 959, et la 911 GT1 Strassenversion s’alignent aux côtés de la Carrera GT et de la dernière en date, la 918 Spyder.
Nous ne voudrions pas dévoiler ici tous les trésors dont recèle l’exposition. Sachez que les 911 Turbo n’ont certainement pas été oubliées, et ce dans toutes leurs versions, de même que les 911 RS (RennSport) ainsi que les Speedster et les carrosseries spéciales.

Enfin, l’exposition est agrémentée petits films et d’affiches historiques, ainsi que d’un diorama et des vitrines comptant pas moins de … 250 modèles réduits. 
 PORSCHE AUJOURD’HUI La gamme actuelle est également bien représentée et met à l’honneur une belle palette de voitures, de  la 718 (versions Boxter et Cayman) à la toute dernière Panamera Sport Turismo. PORSCHE LEGO Petit clin d’œil aux petits… mais aussi aux grands enfants, la Big Brick Lego Porsche911 Turbo 3.0, entièrement réalisée en briques Lego mais grandeur nature, participe, elle aussi, à l’exposition. Il a fallu près de trois semaines pour monter la voiture qui pèse 300 kgs. 
Les mêmes modèles en miniatures sont disponibles dans notre shop!
___________________________________________
PORSCHE 70 YEARS

VAN 14 DECEMBER 2018 TOT 27 JANUARI 2019
 Vijf jaar geleden toonde Autoworld de geschiedenis van professor Ferdinand Porsche en van zijn opvolgers, vanaf de eerste elektrische auto’s tot de huidige. Deze keer staat  echter de geschiedenis van het merk centraal. Het merk dat Ferry Porsche, de tweede zoon van professor Porsche, in het leven geroepen heeft. Die geschiedenis begint wanneer Ferry, na de bevrijding, uitzonderlijke sportwagens in de technische lijn van de Volkswagen begint te bouwen.
 “Ik keek overal om me heen en vond nergens de auto van mijn dromen.
Dus bouwde ik hem zelf!”
 
DE TOP 10 VAN DE EXPO
 
Met meer dan 65 auto’s in de tentoonstelling, 70 als je er de auto’s bijtelt die permanent in het museum opgesteld staan, is het moeilijk om tien modellen te kiezen die ons hart gestolen hebben. Toch geven we graag mee voor welke auto’s de ploeg van het museum gevallen is:
  1. 911 RS 2.7                                                                          2. 904 GTS 
  3. 928 Prototype 75 Years Ferry Porsche                            4. 356/2-Gmünd Cabriolet (Keibl)
  5. GT1 Strassenversion                                                         6. 959 Paris-Dakar
  7. 917 Psychedelic                                                                8. 919 Hybrid LMP1 
  9. 550 Spyder                                                                       10. 911 R (’65)

 
 DE SCHUUR
 In het hartje van de tentoonstelling staan in een nagemaakte schuur de eerste modellen van het merk opgesteld: exemplaren van de mythische 356. Alle versie van die eerste Porsche staan er, waaronder enkele zeldzame pareltjes zoals de 356 Gmünd, de 356 Carrera GT en zelfs een tractor 108 Porsche in zeldzaam zwart. EVOLUTION Hier staan de wegmodellen opgesteld die de evolutie van het merk markeren: van een van de eerste exemplaren van de 356 – de D’Ieteren Roadster 356 – over de grote 911-familie met de talrijke aanpassingen of zelfs revoluties (zoals de transaxle-modellen, de voorin ingebouwde motoren, de Targa) tot de Cayenne Transsyberia.
We zijn ook erg trots op een speciale bruikleen van het Porsche Museum: het prototype van de 928 Ferry Porsche die deze laatste voor zijn 75e verjaardag aangeboden kreeg. Op dit podium kan de bezoeker in één keer de talrijke varianten bekijken die Porsche in de loop der jaren gebouwd heeft.   
MOTORSPORT Bij Porsche maakt de afdeling Motorsport integraal deel uit van het DNA van het merk. Met 19 zeges in de 24 Uren van Le Mans is Porsche de belangrijkste constructeur van competitiewagens ter wereld. Een volledige zone is aan die auto’s gewijd, waarvan de éne al indrukwekkender dan de andere: de 550 Spyder (de 1e wedstrijd-Porsche waar ook James Dean mee reed), de Carrera Abarth (het resultaat van een minder bekende samenwerking tussen Porsche en Abarth), de  904 GTS, de 911 3.0 RSR, twee versies van de 917 – de Psychedelic en de Spyder CanAm -, de  935 Kremer K3, de 959 Paris-Dakar Rothmans en als kers op de taart de 919 Hybrid LMP1 die drie overwinningen in de 24 Uren van Le  Mans op zijn naam heeft staan … en daar houdt het niet bij op.
SPECIAL STAGES
 De bijzonder rijke geschiedenis van het merk heeft er ons toe aangezet om specifieke podia te creëren waar we de schijnwerpers op uitzonderlijke auto’s of opmerkelijke evoluties kunnen richten.
De erg zeldzame 356/2-Gmünd Cabriolet Keibl troont op een draaiend podium. Van deze uitzonderlijke auto zijn er maar twee exemplaren gebouwd door de Weense carrosseriebouwer Ferdinand Keibl. Een daarvan heeft het Porsche Museum in Stuttgart ons in bruikleen gegeven.
Wat verder de Supercars – uitzonderlijke wedstrijdauto’s die goedgekeurd zijn voor de openbare weg: de eerste supercar van Porsche, de 959, en de 911 GT1 Strassenversion staan er naast de Carrera GT en de recentste supercar, de 918 Spyder.
We willen hier echter niet alle schatten onthullen die de tentoonstelling te bieden heeft. Maar je kunt gerust zijn. De 911 Turbo – in al zijn uitvoeringen – is zeker niet vergeten, evenmin als de 911 RS (RennSport), de Speedster en de speciale carrosserieën.
Ten slotte zijn er nog korte films, historische affiches, een diorama en vitrines met niet minder dan 250 schaalmodellen die de tentoonstelling een extra dimensie verlenen.
 PORSCHE VANDAAG
 Het huidige gamma is eveneens goed vertegenwoordigd en toont een mooi aanbod auto’s, van de 718 (de uitvoeringen Boxster en Cayman) tot de allernieuwste Panamera Sport Turismo. PORSCHE LEGO Een knipoogje naar kleine én grote kinderen: de Big Brick Lego Porsche 911 Turbo 3.0, volledig in Legoblokjes maar op ware grootte, maakt op zijn beurt deel uit van de tentoonstelling. Net geen drie weken waren er nodig om deze auto van 300 kg te bouwen. 
Dezelfde modellen in het klein zijn beschikbaar in onze shop!
   
LIFE ART

WANNEER EEN 911 ZICH ALS KUNSTWERK ONTPOPT
Tijdens de openingsavond konden de ongeveer duizend genodigden een buitengewoon artistiek event bijwonen.  Twee leden van het Brusselse kunstenaarscollectief ‘Louves’ – Cathy Gagalis Vega, grafica, en Clarisse Jeghers, kunsttherapeute en illustratrice – hebben ‘live’ een kunstwerk gerealiseerd op een Porsche 911 T uit 1972 die volledig met vinyl bekleed was. Dit project dat uit de verbeelding van Damien van Lierde ontsproten is, is een initiatief van 911 Motorsport en wordt door het museum Autoworld gesteund. Het ‘Life art’ model blijft tijdens de hele tentoonstelling in het museum te zien.

Kom dit unieke en vluchtige kunstwerk ontdekken!

FOTO’S ~ PHOTOS 

LES F16 BELGES PROTÈGENT LES CIEUX BALTES ~ BELGISCHE F16 BESCHERMEN HET BALTISCHE LUCHTRUIM

Dans le cadre de la mission Baltic Air Policing Mission (BAP), quatre F16 belges sont actuellement déployés à l’aéroport militaire de Šiauliai en Lituanie. A partir de cette base, les avions effectuent la mission de police aérienne au-dessus des États baltes : l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. La protection de l’intégrité de l’espace aérien de l’OTAN est leur principale mission. Les États baltes n’ont pas leur propre Force aérienne pour effectuer ces missions.
Cinquante militaires veillent à ce que les F16 soient opérationnels 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, afin d’intercepter les aéronefs qui ne respectent pas les règles du trafic aérien. Depuis le début de la mission (4 septembre), les F-16 belges ont déjà effectué 23 interceptions.
_______________________________

In het kader van de Baltic Air Policing Mission (BAP) zijn momenteel vier Belgische F16’s ontplooid op het militaire vliegveld van Šiauliai in Litouwen. De vliegtuigen voeren vanop deze basis een luchtpolitiemissie uit boven de Baltische Staten Estland, Letland en Litouwen. Het beschermen van de integriteit van het NAVO-luchtruim is hun hoofdopdracht. De Baltische Staten beschikken zelf niet over een Luchtmacht die deze opdrachten kan uitvoeren.
Een vijftigtal militairen zorgen ervoor dat de F16’s operationeel zijn om 24 uur op 24, 7 dagen op 7 op te stijgen om vliegtuigen, die zich niet houden aan de luchtverkeersregels, te onderscheppen. Sinds het begin van de opdracht op 4 september voorden de Belgische F-16’s al 23 onderscheppingen uit.

On the field :


Très impressionnant d’être accompagné par 2 F16 à l’atterrissage à l’aéroport militaire de Šiauliai en Lituanie. Les avions les plus interceptés sont bien évidemment russes : il s’agit du Soukhoi Su-27 “Flanker” souvent désarmé. Les pilotes viennent taquiner le ciel aérien balte
Nous avons assisté à un “scramble” (alerte pour un décollage d’urgence) duquel 2 avions F16 décollent en +/- 4 minutes. En bref, le 1er appareil vérifie la présence d’armement sur l’avion dont le pilote ne s’est pas identifié dans l’espace aérien et le 2nd veille sur le 1er à une certaine distance.
D’ordre général, la police aérienne doit faire face à des aéronefs militaires et civils en détresse, ou des avions qui ne respectent pas les réglementations de vol internationales en approchant l’espace aérien des alliés.
De plus, les avions de ligne peuvent demander l’aide de nos avions de combat militaires en cas d’urgence. Par exemple pour effectuer une inspection en vol des dommages de l’aéronef concerné.

FOTO’S ~ PHOTOS
PANORAMA

Page de la composante aérienne.

sur YouTube

Africa Museum ** inachevé ** au 12/2018 !!!

Oui le Musée a ouvert ses portes sur base d’une deadline du 08/12/2018 mais nombre de visiteurs déplorent violemment que la muséographie est inachevée.
En bref :
– Des panneaux explicatifs aux caractères minuscules au fond des galeries.
– Des points d’ancrages laissés ouverts ! Ben oui ! Le public n’est pas si bête que cela permettra de suspendre d’autres objets dans l’avenir … mais des “caches trous”, connaissez-vous ? y-a-t-il un “designer” compétent “intra muros” ?? Incroyable !
– Des écrans multimédias à installer ?!
– Des vulgaires collages sur les vitres.
– Des endroits en cours de construction : le bloc “Congo belge” … Tiens donc !
– Une saleté crasse au sol !
– Des écrans et vitres pleins de poussière.
– Des vitrines …. vides !
– un odieux parcage de statues de noirs à l’entrée …
– D’innombrables traces de mains et de doigts sur les caissons d’expositions …
– Un long, long, long, long, long tunnel blanc et … stérile entre l’accueil et le musée …
ETC ETC

En final, le musée ne se gêne pas de faire payer le public (€ 12,00) pour une telle situation. ** je trouve cela un mépris de l’organisation en place vis-à-vis du public ** Et croyez-moi, je suis encore très modéré en rapport à d’autres personnes …

D’autre part, un panneau à l’entrée du musée interprète de manière subjective la notion du “Patrimoine de l’humanité” (prérogative de l’UNESCO) : “… Les collections conservées (!) et gérées par le musée appartiennent au patrimoine de l’humanité …”. Il s’agit d’une déclaration très ambiguë …

Michel Block

** NE VOUS RENDEZ PAS ENCORE AU MUSEE : attendez minimum 3 mois (et encore ?!) **

PHOTOS des problèmes

Interview de Didier Reynders : “Faudra-t-il un débat sur la restitution des objets d’art africains ?” 

Et pour “compenser” , un album de  * 202 * photos de la nouvelle scénographie…



Inauguration ouverture Africa Museum 08/12/2018

Inauguration ouverture Africa Museum 08/12/2018

Initialement prévue pour juin 2018, la réouverture fût reportée au  08/12/2018. Une “guest list” avait été savamment distillée pour filtrer les profils “indésirables” (membres de diverses diasporas africaines).
Cela étant dit, il faut reconnaître que la rénovation est une réussite car le musée n’avait plus été “rafraîchi” depuis 1959.
D’abord, l’entrée est déportée dans le parc au travers d’un grand immeuble tout de verre : la logistique, la billetterie, le café “Tembo” et Gift shop y sont bien mis en valeur.  Il s’agit d’une symbiose architecturale entre l’architecture du musée et les besoins du présent.

Les visiteurs parcourent de longs et larges couloirs tout de blanc et une “douce” entrée en matière s’y ressent. Le premier point est une salle d’isolement des statues rappelant le colonialisme : des statues d’africains dans des positions que je nommerais [avec précaution] “défavorables” ; ces mêmes statues étaient, avant la rénovation, situées dans le grand hall d’accueil (dôme central).

La rénovation a mis l’accent sur la dé-colonisation mais quelques endroits relatent encore quelque peu cette période difficile.

L’ancienne dénomination (Musée Royal d’Afrique Centrale ~ MRAC /  Koninklijk Museum voor Midden-Afrika ~ KMMA) est passée à la trappe pour Africa Museum.

En bref, une rénovation totale a été réalisée et les galeries d’expositions sont très réussies et, surtout, très attractives au niveau muséologie.

En parallèle, l’Africa Museum devra faire face aux discussions de la restitutions des oeuvres africaines (Débat entamé par E. Macron).

Michel Block

Referenties ~ Références.

NL  :

Africamuseum zet voor het eerst de deuren open na renovatie 2018-12-05  
JASMIJN POST, TOON HENDRIKX© BRUZZ

Het verborgen verleden van tervuren hier stierven-tentoongestelde congolezen 2018-08-30
© BRUZZ

FR :

Les diasporas :

Change asbl facebook
Intal
Comraf

Multimedia PRAGSTORAGE.

In the past …
Foto’s ~ Photos avant la rénovation.
Visite virtuelle 2003 avant la rénovation.

Au 08/12/2018 …
Foto’s ~ Photos

VIDEOS.
zoos humains

Zoos humains from Groupe de recherche Achac on Vimeo.

Un film de Pascal Blanchard et Eric Deroo
© Bâtisseurs d’images, Cités télévision et les Films du Village, en association avec Arte France
Décembre 2002

Survol avec un drône durant la restauration.

Inca Dress Code

Nederlandstalige tekst hieronder

Inca Dress Code : la grande exposition du Musée Art & Histoire vous emmène au coeur de l’Amérique précolombienne. Plus précieux que l’or aux yeux des Incas, le textile à l’époque précolombienne servait non seulement à se vêtir, mais constituait aussi un symbole de pouvoir ou était utilisé comme offrande ou en tant que cadeau diplomatique. Du 23 novembre 2018 au 24 mars 2019, le Musée Art & Histoire de Bruxelles met à l’honneur ces textiles précolombiens à l’occasion de l’exposition Inca Dress Code, un évènement à ne pas manquer.
Plus de 200 objets exceptionnels, provenant du Linden-Museum de Stuttgart, du Musée du Quai Branly à Paris, du MAS à Anvers, de plusieurs collections privées, mais aussi des propres collections
– mondialement réputées – du Musée Art & Histoire de Bruxelles, permettent au visiteur d’admirer, dans une scénographie moderne, attractive et interactive, la magnificence des textiles, mais aussi la
qualité de l’orfèvrerie et la beauté de la plumasserie du passé précolombien. L’exposition fait découvrir la maîtrise acquise par les Incas et leurs prédécesseurs dans l’art du tissage de la laine de
lama, d’alpaga ou de vigogne, la sophistication des motifs et la diversification des couleurs qui, aujourd’hui encore, gardent tout leur éclat. Un parcours destiné entre autres aux enfants ainsi que
des animations éducatives sont prévus. Inca Dress Code est conçue comme une exposition grand public qui en mettra plein la vue.
Informations pratiques
Inca Dress Code – Textiles et parures des Andes
exposition
23.11.18 – 24.03.19
Musée Art & Histoire
Parc du Cinquantenaire 10
1000 – Bruxelles
+ 32 2 741 73 31 – info@mrah.be – www.mrah.be
€ 15 | € 12 | 5
Réservations groupes : +32 2 741 73 02
________________________________
Inca Dress Code: de grote tentoonstelling van het Museum Kunst &
Geschiedenis voert u naar het hart van Precolumbiaans Amerika
In de ogen van de Inca’s in het precolumbiaanse Amerika was textiel waardevoller dan goud. De Inca’s gebruikten textiel niet enkel om zich te kleden, maar zagen het ook als een machtssymbool
en schonken het als offergave of als diplomatiek geschenk. Van 23 november 2018 tot 24 maart 2019 wordt het precolumbiaanse textiel alle eer aangedaan in de tentoonstelling Inca Dress Code.
Een niet te missen primeur! Meer dan 200 uitzonderlijke objecten uit het Linden-Museum in Stuttgart, het Musée du Quai Branly
in Parijs, het MAS in Antwerpen, verscheidene privéverzamelingen, maar ook uit de wereldvermaarde collecties van het Museum Kunst & Geschiedenis in Brussel zelf, worden aan het publiek getoond in een aantrekkelijke moderne en interactieve scenografie. De bezoekers kunnen er naast de prachtige weefsels, ook het hoogstaande edelsmeedwerk en de weelderige pluimenkunst
uit het precolumbiaanse verleden bewonderen. In de tentoonstelling ontdekken de bezoekers het meesterschap van de Inca’s en hun voorgangers in het weven van wol van de lama, alpaca of vicuña, in het ontwerpen van ingenieuze decoratiemotieven en in het creëren van kleuren, die hun intensiteit vaak tot op vandaag behielden. Er wordt ook een kinderparcours en educatieve animatie
voorzien. Inca Dress Code wordt een leerrijk en visueel avontuur voor het grote publiek.
Praktische informatie
Inca Dress Code – Pracht en praal uit de Andes
Tentoonstelling
23.11.18 – 24.03.19
Museum Kunst & Geschiedenis
Jubelpark 10
1000 – Brussel
+ 32 2 741 73 31 – info@kmkg.be – www.kmkg.be
€ 15 | € 12 | 5
Reservaties groepen : +32 2 741 73 02

Pragstorage MULTIMEDIA

FOTO’S ~ PHOTOS

The INCAxx photos (02 -> 08) are the intellectual property of the Museum Art & History

PANORAMAS