Tag Archives: litouwen

LES F16 BELGES PROTÈGENT LES CIEUX BALTES ~ BELGISCHE F16 BESCHERMEN HET BALTISCHE LUCHTRUIM

Dans le cadre de la mission Baltic Air Policing Mission (BAP), quatre F16 belges sont actuellement déployés à l’aéroport militaire de Šiauliai en Lituanie. A partir de cette base, les avions effectuent la mission de police aérienne au-dessus des États baltes : l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. La protection de l’intégrité de l’espace aérien de l’OTAN est leur principale mission. Les États baltes n’ont pas leur propre Force aérienne pour effectuer ces missions.
Cinquante militaires veillent à ce que les F16 soient opérationnels 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, afin d’intercepter les aéronefs qui ne respectent pas les règles du trafic aérien. Depuis le début de la mission (4 septembre), les F-16 belges ont déjà effectué 23 interceptions.
_______________________________

In het kader van de Baltic Air Policing Mission (BAP) zijn momenteel vier Belgische F16’s ontplooid op het militaire vliegveld van Šiauliai in Litouwen. De vliegtuigen voeren vanop deze basis een luchtpolitiemissie uit boven de Baltische Staten Estland, Letland en Litouwen. Het beschermen van de integriteit van het NAVO-luchtruim is hun hoofdopdracht. De Baltische Staten beschikken zelf niet over een Luchtmacht die deze opdrachten kan uitvoeren.
Een vijftigtal militairen zorgen ervoor dat de F16’s operationeel zijn om 24 uur op 24, 7 dagen op 7 op te stijgen om vliegtuigen, die zich niet houden aan de luchtverkeersregels, te onderscheppen. Sinds het begin van de opdracht op 4 september voorden de Belgische F-16’s al 23 onderscheppingen uit.

On the field :


Très impressionnant d’être accompagné par 2 F16 à l’atterrissage à l’aéroport militaire de Šiauliai en Lituanie. Les avions les plus interceptés sont bien évidemment russes : il s’agit du Soukhoi Su-27 “Flanker” souvent désarmé. Les pilotes viennent taquiner le ciel aérien balte
Nous avons assisté à un “scramble” (alerte pour un décollage d’urgence) duquel 2 avions F16 décollent en +/- 4 minutes. En bref, le 1er appareil vérifie la présence d’armement sur l’avion dont le pilote ne s’est pas identifié dans l’espace aérien et le 2nd veille sur le 1er à une certaine distance.
D’ordre général, la police aérienne doit faire face à des aéronefs militaires et civils en détresse, ou des avions qui ne respectent pas les réglementations de vol internationales en approchant l’espace aérien des alliés.
De plus, les avions de ligne peuvent demander l’aide de nos avions de combat militaires en cas d’urgence. Par exemple pour effectuer une inspection en vol des dommages de l’aéronef concerné.

FOTO’S ~ PHOTOS
PANORAMA

Page de la composante aérienne.

sur YouTube